Eté 2020

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas passé autant de temps à Brest pendant l’été. 

Ceci m’a donné l’occasion de mieux faire connaissance avec mes rosiers Jean-Marie Pelt. Ils ont fleuri à la mi-mai et après avoir taillé toutes les fleurs fanées, ils ont refleuri vers le 10 août en grandissant encore.

Le myrte ne fleurissant pas depuis plusieurs années, il a été déraciné. Des alstroemerias ont été introduits mais ils se font dévorer par les escargots. Reviendront-ils l’an prochain ? Des crocus à safran viennent d’être plantés, les verrons-nous pointer leur nez en octobre ? à suivre…

 

Confinement

Voilà 15 jours que toutes et tous, nous sommes confinés. Pour ma part, je suis confinée en banlieue parisienne, à Meudon, une banlieue plutôt privilégiée car en hauteur par rapport à la capitale ; l’air y est plus frais et de meilleure qualité.

Mais je pense au Rond de Jardin pour lequel j’avais préparé le printemps. Hélas j’en suis privée et je ne peux pas surveiller la floraison de ces bulbes que j’ai cachés en automne, ni celle du camélia sur tige qui promettait de fleurir cette année pour la première fois, …3 ans après sa plantation !

Heureusement, aujourd’hui j’ai reçu de très belles photos.

Des photos de Béatrice Le Guével qui habite à moins d’un km du Rond. 

Je lui en suis très reconnaissante. Elle a fait de vrais tableaux de couleur.

Les primevères

L’hiver 2019-20 semble s’éterniser avec ses jours sombres, son humidité permanente…

Dès qu’un rayon de soleil arrive, on admire les quelques fleurs qui restent présentes, les primevères de toutes couleurs.

 

Propreté du quartier

Et voilà ! un nouvel outil au service des riverains, propriétaires de chien principalement. Ils (elles) aiment promener leur animal le long des rues fleuries de notre quartier mais ont oublié d’emmener le petit sac qui leur permet de ramasser le déchet laissé par les besoins de leur chien. Pas de souci : en haut de la rue Becquerel, côté place Nicolas Appert, se trouve un distributeur collaboratif de sac à déjections animales ! La poubelle est à moins de 20 mètres de là.

Vous rêvez d’un tel distributeur dans votre quartier ? N’hésitez pas et faites en la demande au service Propreté de la ville ! Ce distributeur est un prototype destiné à être copié et/ou amélioré !

distributeur collaboratif de sacs à déjections animales

Définition

Hier lundi, comme toutes les semaines de printemps, les jardiniers de la ville sont venus tondre la pelouse. Puis, à ma grande surprise, ils sont revenus parfaire leur travail en définissant bien la limite entre le Rond de Jardin et sa nouvelle clôture, et la pelouse. C’est propre, clair et net. J’apprécie ! Ils étaient 3, et ont fait çà en moins d’un quart d’heure ! Imaginez le temps qu’il m’aurait fallu pour faire çà seule et évacuer les déchets verts (souci non encore résolu).

Une nouvelle clôture

Après plus de 10 ans, il était temps de rafraîchir la clôture.

C’est désormais chose faite, grâce à la collaboration généreuse d’un voisin, qui a bien voulu nous prêter de quoi faire des trous de plus de 40 cm de profondeur en perçant le ciment utilisé au bord du Rond pour stabiliser les pavés.

Il a fallu percer 46 trous pour 46 piquets de 1,50m de hauteur et 5 cm de diamètre.

Chaque piquet a été coupé en deux et la moitié a donc du être “épointée”. Tous ont du être percés pour y passer la corde de 12 mm de diamètre. Ce travail a été réalisé de main de maître par un autre voisin.

Belle réussite pour ce travail bénévole et collaboratif. Merci à chacun !

Les 46 piquets sont enfoncés de 40 cm et devraient rester verticaux quelques années…

 

Passage piéton

Yupee ! 

Cela faisait plusieurs années que je militais pour obtenir un passage piéton vers le Rond de Jardin. Les premières réponses de la mairie ont été “cela ne se fait JAMAIS, on ne traverse pas pour aller vers un rond-point”. Alors ma réponse fut, “si c’est un rond-point, le stationnement autour doit être interdit !, or actuellement ce n’est pas le cas, donc ce n’est pas un rond-point !”

Gagné ! mais hélas cela va enlever encore 4 places de stationnement dans le quartier déjà bien saturé avec la proximité des Halles St Martin, de la fac de médecine et de l’hôpital.

En revanche, le jardin va devenir plus visible, et c’est une bonne chose ! cela va peut-être apaiser la circulation et d’ailleurs, ne devrait-on pas évoluer dans ce sens, celui de moins de voitures, de davantage de vélos, poussettes, piétons… vers une ré-appropriation de l’espace public pour un meilleur art de vivre en ville ?