Janvier 2019

Le temps est si doux depuis le début de l’hiver que les lavatères semées en juillet dernier sont encore en fleur ! Les dalhias ne sont pas tous morts, on peut encore apercevoir un souci en fleur. Pourtant le printemps s’annonce puisque les primevères se réveillent et les camélias commencent à montrer leur belle couleur fushia.

 

Ce temps sans vent permet de s’activer un peu au jardin. Le plessage autour du pommier Galeuse a été refait, les framboisiers ont enfin été taillés et les benoîtes qui envahissent les pieds des rosiers Emera ont été arrachées. La benoîte coccineum a été plantée au même endroit, peut-être remplacera-t-elle les disgracieuses “Geum urbanum” ?

Des floraisons d’amaryllis belladona et de tulipes turkestanica (“espèce du tulipe native de l’Asie centrale, particulièrement de Tien Shan, les montagnes Pamir et le nord-est de la Chine. Elle croît sur les pentes rocheuses des montagnes ou sur les bords des cours d’eau à une altitude de 1800 à 2500 mètres” selon Wikipedia) sont attendues au printemps. Mais février n’est pas encore passé. Que nous réserve-t-il ? Faudra-t-il bientôt sortir le voile d’hiver ?

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *